LES U19 EN FINALE DE COUPE DROME ARDECHE

COUPE DROME ARDECHE ( 1/2 de finale )

match nul 2/2 contre  SALAISE ( mi temps: 0/1 )
Qualification aux TAB 6/5


buts:   Ginoux ( 46′ ) et Dreveton ( 60′ ) pour RCF 07
33′ et 80′  pour Salaise
cartons jaunes:  Chazal 59, Philibert 75′ et Dreveton 80′
cartons rouge: aucuncomposition:

1- GIORGI

2- BOILLEY                4- DEYRE    5 – GINOUX        14- CHAZAL

6- GOUIT  7- ( cap ) EXBRAYAT

8- DREVETON                      10- VABRES                        11- FOURE

9- GACHET

12- ACHIN
13- LACENE
14- PHILIBERT

Pour le compte de la 1/2 finale de coupe drome ardèche U19, le groupe se déplaçait à CRUAS pour y affronter le leader de la poiule Excellence et futur pensionnaire de ligue Salaise.
Après avoir éliminé en 1/8 le 3ème de la poule Montoison et en 1/4 le second Bourg les valence, c’est une toute autre opposition que nous avions à faire pour cette demie, le club de Salaise étant leader incontesté et incontestable de notre poule.
En plus de l’adversité, il fallait aussi faire face à un autre élément: le synthétique, et Salaise s’entrainant toute la saison dessus, cela leur donnait un léger avantage avant la rencontre.
Après un préparation d’avant match d’une très grande concentration, dès l’entrée aux vestiaires et jusqu’à l’entame de match, une nouvelle fois, et pourtant avec un groupe encore remanié et donc en manque de repère, le début de rencontre fut sérieux de notre part, et il le fallait tant Salaise avait le monopole du cuir. Et dès les premières minutes, l’adversaire nous mettait sur le reculoir et sur un coups franc frappé du rond central, Arthur Ginoux dégageait de la tête, le 7 récupérait le ballon et centrait fort devant le but mais personne ne put couper la trajectoire ( 6′ ). Sur un nouveau coup franc lointain, le 10 prenait le dessus sur notre défense mais sa tête passait au dessus ( 10′ ). Toujours aussi pressant à la récupération, l’adversaire, sur un contre magnifiquement mené, qui démarrait pourtant sur un coup de pied arrêté en notre faveur, se créait la première grosse occasion mais le 11, bien servit en profondeur et éliminant Lucas Boilley coté gauche, enroule sa frappe pied droit mais Giorgi, d’une somptueuse claquette, sort en corner un ballon qui prenait la direction de la lucarne opposée ( 13′ ).
Dans l’impossibilité de tenir le ballon du au pressing incessant adverse, l’équipe s’en remettait une nouvelle fois à Giorgi qui gagnait avec autorité son duel en pleine surface lorsque l’avant centre, bien lancé dans la profondeur, se retrouvait en 1 contre 1 avec lui ( 20′ ).
Et les blancs dans tout cela? ils n’avaient que la volonté de plier mais de ne pas rompre, et seule une chevauchée de Arthur depuis nos 30 mètres jusqu’aux 30 mètres adverses vint sonner un semblant de révolte, mais le capitaine de Salaise le stoppait irrégulièrement et écopait au passage du premier carton jaune du match. Le coup franc frappé par Arthur lui même ne donnant rien ( 28′ ).
Mais voila, à force de reculer, Salaise trouvait enfin la faille après la demi heure de jeu: sur un ballon perdu par Toto Vabres au coeur du jeu, le 6 décalait le joueur de couloir droit qui, après un contrôle, centrait au second poteau pour le 9 qui, esseulé, battait sans peine Giorgi ( 0/1: 33′ ).
Ce but, logique au vu de la qualité adverse, n’eut pourtant aucun effet sur le groupe, qui souffrait toujours pour conserver la balle, et hormis un coup franc de Aubin que Arthur propulsa au dessus de l’horizontale ( 38′ ), le score à la pause était, en toute logique, en faveur de l’adversaire.
Pendant les 15 minutes de pause bienvenue, le premier point auquel il fallut insister était le fait que, durant les 45 minutes qu’il restait, arrêter de regarder l’adversaire, de le respecter et de tout donner afin de ne pas sortir déçu du match, quitte à en prendre 3 ou 4, mais au moins réussir à se lâcher offensivement!!! Ensuite, j’optais tout à fait logiquement pour un changement d’organisation, Lucas glissant avec le rentrant Max Lacène dans l’axe, Max Philibert prenant le couloire droit défensif, Dylan Deyre jouant en « sentinelle  » devant la défense, avec Aubon à ses cotés, Tomtom et Jimmy prenant les couloirs offensif et formait surtout le duo d’attaquants Arthur / Vincent, qui fut, tout comme Toto ( et c’est assez rare pour le signifier ) très effacés durant le premier acte.
La consigne demandée: joué long sur Vincent dont le jeu dos au but est très bon, et Arthur qui tourne autour de lui…
Et l’engament à peine fait que Max Philibert, du coté droit, jouait long sur Vincent qui déviait le ballon coté droit à l’entrée de la surface, Arthur contrôlait, éliminait son vis à vis et décochait une frappe pied gauche qui venait se figer en pleine lucarne opposée ( 1-1: 46′ ).
Coup de poker tenté et réussit, mais cette euphorie aurait pu vite être éteinte lorsque, quelques minutes après, le 7 débordait Lucas ( qui se tordait la cheville sur l’action et du quitter ses partenaires ), centrait en retrait mais le 14 ratait incompréhensiblement le cadre ( 49′ ).
Aubin, suite à la blessure de Lucas, passait derrière au coté d’un Max Lacène excellent en seconde période, et Nico se positionnait aux cotés de Dylan.
Remis de ce but, Salaise se créait à nouveau un coup franc excentré que le 11 frappait parfaitement mais Giorgi, au pris d’une grosse parade, écartait le danger, et sur le contre, Arthur se jouait, coté gauche, de la défense, s’amuse dans son face à face avec le 2 et délivre un caviar à Tomtom qui, dans les 6 mètres, pousse la balle au fond ( 2-1: 60′ ).
En un quart d’heure, le groupe avait retourné, un peu à la surprise générale, le score en notre faveur mais pourtant, les ennuis et pépins continuaient: Aubin ressentait une vive douleur derrière la cuisse et devait laisser sa place à Dodo, Dylan revenant derrière, et Tomtom reculant à sa place.
Et à force de commettre des fautes, le groupes fut sanctionner à l’entrée des 10 dernières minutes: Dylan, voulant jouer court au lieu de balancer dans nos 30 mètres, tentait de réparer son erreur mais faisait faute et leur meneur de jeu égalisait d’une frappe d’une exceptionnelle pureté ( 2-2: 80 ).
Puis ce fut au tour de Tomtom de se tordre la cheville, et donc de sortir à son tour ( 84 ), Toto rentrant en 10 et Arthur glissant derrière et Dylan remontant d’un cran…
Et la dernière occasion fut pour Salaise mais Giorgi, sur un ballon en profondeur, s’imposait en deux temps ( 90+1 ).

Le score en restait la et c’est la séance des tir aux buts qui allait départager les deux équipes et à ce jeu la, même si Arthur ratait notre second tir, tout le monde marquait le sien, Giorgi stoppant le 4ème adverse et leur 7ème tireur propulsait le ballon au dessus de la transversale, ce qui nous permettait de nous qualifier pour la finale…

Bravo à tous, aux 14 de cet après midi mais également à tous ceux qui ont participer aux 3 autres tours précédents.

RDV LE 13 JUIN CONTRE VALLIS AUREA, et en attendant, place au championnat!!!

Les commentaires sont fermés.