Les U19 en demi-finale

Écrit par Rhone Crussol

U19

avril 5, 2015

COUPE DROME ARDECHE ( 1/4 de finale )

Victoire 4/1 contre BOURG LES VALENCE ( mi temps: 1/1 )

buts: Vabres ( 11′ et 48′ ), Ginoux ( 60′ ) et Exbrayat ( 70′ sp ) pour RCF 07
43′ pour Bourg / valence
cartons jaunes: Saez ( 29′ ) et Philibert ( 45′ )
cartons rouge: aucun

composition:

1- GIORGI

2- PHILIBERT 4- BOILLEY 5 – CHAZAL 14- SAEZ

6- GOUIT 7- ( cap ) EXBRAYAT

8- LOUISAR 10- VABRES 11- FOURE

9- GINOUX

12- ACHIN
13- MONTEIRO
14- SABY

Pour ce 1/4 de finale de coupe U19 nous opposant au dauphin de la poule excellence dominée largement par Salaise, le groupe retrouvait un effectif cohérent, le groupe séniors B ne jouant pas, et les joueurs ont fait de cette compétition un objectif avouée.
Malheureusement, les retards de David Monteiro et Jim Achin d’une dizaine de minutes m’obligeaient de changer ma composition, et la blessure au dos de Nico Saby à l’échauffement ( honnête sur sa douleur malgré sa déception de ne pas pouvoir débuter le match, ce qui permettait à Gaby Saez de débuter latéral gauche à sa place.
La discussion d’avant match était axé sur le fait qu’en coupe, les deux valeurs importantes étaient SOLIDARITE et SOLIDITE DEFENSIVE, en prenant exemple la 1ère mi temps que j’avais vu la veille du groupe SENIORS PHR et le match des U17C que j’avais vu juste avant nous et qui ont éliminé tout à fait logiquement Le Cheylard, équipe qui avait battu au tour précédent au TAB les U17B.

Le début de rencontre, adossé à un vent violent, fut compliquée, dû en partie à leur numéro 9 très remuant et rapide devant, et qui dès la 3ème minute, se procurait une occasion lorsque, bien lancé par leur 10, il grilla la politesse à notre axe central mais sa frappe à l’entrée des 16 mètres passait au dessus. Sur l’action suivante, une faute aux 20 mètres sur leur avant centre une nouvelle fois plus vif que notre axe central donnait un très bon coup franc mais Giorgi capta assez facilement la frappe du 8 adverse ( 5′ ).
Ce début de rencontre était entacher de beaucoup de fautes, et sur deux d’entre elles, Arthur Ginoux puis Aubin Exbrayat tentaient leur chance de plus de 30 mètres mais sur le premier, le gardien détournait le cuir frappé du gauche par notre avant centre du jour ,Aubin reprenait la balle mais le dernier rempart s’interposait encore, Do tentait sa chance mais le ballon passait au dessus de l’honrizontale!! ( 7′ ), sur le deuxième coup franc, la frappe tendue de notre capitaine était stoppée en deux temps par le goal adverse ( 8′ ).
Etant toujours aussi hésitant derrière, je décidais de changer l’organisation, Gaby glissait latéral droit,Coco Chazal latéral gauche et Max Philibert prenait l’axe de la défense avec Lucas, avec la consigne de rester au marquage strict de leur attaquant.
Puis, sur un ballon récupéré dans le rond central, Aubin trouvait dans le coeur de la défense Toto Vabres qui, d’un somptueux contrôle orienté, éliminait le dernier défenseur et se mettait dans le sens du jeu pour venir défier et battre de prêt le gardien adverse avec beaucoup de sang froid ( 1-0: 11′ ).
De mieux en mieux dans le jeu, le groupe continuait à presser haut, et sur un bon décalage de Dédé Louisar coté droit, Arthur prenait de vitesse la défense et son centre fut dégagé en catastrophe par le libéro de Bourg ( 16′ ).
Sur le corner qui suivit, frappé au second poteau par Toto, la balle remise dans les 6 mètres par Lucas provoquait une grosse panique et Arthur tentait un geste spectaculaire mais le ballon frôlait la barre ( 17′ ).
Impressionnant dans l’entre jeu, récupérant grand nombre de duels, l’équipe se créait une nouvelle occasion quand Toto, dans tous les bons coups cet après midi, trouvait dans l’espace Arthur qui prenait de vitesse son vis à vis mais sur sa dernière touche de balle poussait trop son ballon et le gardien s’imposait dans ces pieds ( 22′ ). Mais tous les efforts fournis depuis le début de rencontre donnait un contrecoup compréhensible à partir de la demi heure de jeu. Manquant alors de solutions dans l’entre jeu, nos joueurs défensifs commençaient à jouer de longs ballons, cherchant constamment un Arthur trop isolé.
Ce coup de pompe permit aux adversaires de refaire surface et sur deux occasions, Giorgi permettait de garder son but inviolé, tout d’abord en s’interposant brillamment sur une frappe du 8 qu’il détournait en corner ( 31′ ), mais surtout 120 secondes plus tard lorsque, sur un coup franc excentré, le 9 se retrouvait seul aux 6 mètres pour reprendre de la tête, que Giorgi, impérial, stoppait avec brio le cuir sur sa ligne ( 33′ ).
Mais à force de reculer, l’équipe se faisait punir: sur une touche, Max, mal placé, se faisait lober, son vis à vis, une nouvelle fois le 9, en profitait et centrait parfaitement pour le 11 qui trompait de près Giorgi ( 1-1: 43′ ).

A la pause, une grande partie du discours était centré sur le fait qu’il ne fallait surtout pas tombé dans le jeu long, surtout face au vent, et de reprendre la maitrise du ballon. Jimmy remplaçait Dédé poste pour poste, tandis que David rentrait à la récupération aux cotés de Nico G., Aubin glissant dans l’axe de la défense et Max retrouvant son coté droit aux dépens de Gaby.
Et il ne fallut pas longtemps pour que le message soit compris: Toto, impressionnant depuis le début du match, toujours propre et dans tous les bons coups, cherchait en plein axe de la défense des jaunes Arthur qui, intelligemment retrouvait Toto qui venait, toujours avec autant de sang froid, battre à nouveau le très bon portier adverse ( 2-1: 48′ ).
Avec le vent de face en cette seconde période, Bourg se créait une occasion sur un long dégagement de leur gardien, Aubin jugeait mal la trajectoire et se faisait lober, le 9 encore lui prenait de vitesse notre axe central mais, comme Arthur en première période, poussait trop son ballon et Giorgi s’imposait facilement ( 51′ ).
Après un coup franc sans grand danger frappé par David ( 53′ ), Aubin partait coté gauche dans une longue chevauchée et son centre du mauvais pied était dégagé en catastrophe en corner. Sur celui ci frappé par Do, gros cafouillage et Jim ne peut pousser la balle au fond ( 56′ ).
Toujours bien en place, Arthur tuait tout suspense à l’heure de jeu lorsqu’il profitait d’une erreur défensive pour filer seul au but, dribblait avec aisance le gardien et marquait tranquillement ( 3-1: 60′ ).
Ce but sonnait l’adversaire qui commençait ensuite à s’agacer, et sur une faute commise en pleine surface sur Jim, Aubin transformait sans trembler le pénalty ( 4-1: 70′ ).
Toujours aussi électrique, leur 7 écopait d’un carton blanc pour contestation, puis, alors qu’il était sur le banc, prenait un rouge pour insulte à l’arbitre ( 72′ ). De mon coté, afin d’écarter toute mauvaise surprise, j’optais pour une défense à 5 avec Arthur reculant derrière dans l’axe aux cotés de Lucas et Aubin, et Dédé rentrant en tant qu’avant centre en remplacement de Toto, homme du match cet après midi.
La seule peur de ce dernier quart d’heure était de répondre à la frustration logique adverse, eux qui nous avait balayé il y a 3 semaines en championnat 3-0, mais le groupe restait dans le match, même si David écopait d’un carton blanc avec le 10 adverse pour contestation ( 82′ ).
Une dernière action permit à Nico Saby, entré en jeu pour les 8 dernières minutes à la pointe de l’attaque, de se procurer une belle occasion mais, alors qu’il était en position de frapper, préférait décaler Jim qui ratait le cadre ( 88′ ).

Une victoire et qualification logique qui permet au groupe U19, en difficulté en championnat du à l’objectif prioritaire et IMPORTANTISSIME du club concernant le pole compétition ( maintien de la réserve ) de rester concerné pour cette fin de saison.

Merci à toutes les personnes présentes, à Adrien pour une nouvelle fois m’avoir fait la touche, à Damien pour avoir été délégué, et surtout à Sandro et Mathieu pour avoir laissé à disposition du groupe U19 Arthur en l’absence de Vincent Gachet à l’armée ce week-end.

Tu pourrais aussi aimer…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.